Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 03:53

CI- joint un extrait d'une video montrant Aymeric exercant son art de greffeur, l'éclairage par fibre optique que nous utilisons sur les pinces permet de bien voir le positionnement du greffon et du nucleus dans la gonade. 

Published by bernard Champon
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 04:11



Dans la cadre d'un programme financé par l'europe;  avons eu la visite d'une équipe du service de la perliculture qui fait la tournée des fermes pour communiquer leurs connaissance concernant la greffe, ils sont venus avec 2 greffeur, un jeune greffeur issu de l'école de greffe de  Rangiroa et un des premiers greffeurs japonais Yamamoto.
Le stage s'est déroulé en francais et en tahitien un peu mélangé au japonais et a l'anglais.
Il y a toujours quelque chose a apprendre de ce genre de rencontre.
Vous trouverez ci- joint une mauvaise video de cette visite, je pense qu'elle n'interressera que les passionnés suffisamment éclairés pour y comprendre quelque chose !
Les différents articles sur la greffe et les greffons pourrons aussi vous aider.

Published by bernard Champon
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 03:05

C'est la récolte , les perles sont belles et surtout, nous avons récolté  une perle exceptionelle, le genre de perle qu'on ne récolte qu'une fois sur des millions de perles.
Sa taille est  exeptionnelle : 17.4 mm, sa couleur est trés belle et recherchée : bleu claire, sa forme est parfaite et son lustre splendide et elle n'a aucun défaut de surface ce qui en fait une Top gemme.
Nous ne savons pas encore ce que nous allons en faire, notre métier, c'est de vendre les perles récoltées, mais quand on récolte une perle comme ça, on a du mal a s'en séparer!
Il est aussi trés difficile de fixer un prix , une perle comme ça n'a pas de prix , nous avons fait des recherches, nous n'avons pas trouvé de perle équivalente sur le marché Polynésien, elle est certainement destinée a etre montée sur un bijou exceptionnel destiné a une clientèle de passionnés fortunés.
Pour le moment, nous préférons la garder pour profiter de sa beauté et savourer le plaisir de montrer une perle d'une telle beauté.


                                                  

Published by bernard Champon
commenter cet article
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 01:18



Nos clients nous interrogent souvent sur l’entretien des perles ; est ce qu’il faut les mettre dans l’eau de mer, est ce qu’une perle meure, peut on dormir avec une perle … ?

Vous trouverez ci-joint les réponses que nous donnons a ces questions, elles sont issues de notre expérience mais d’autres professionnels peuvent avoir des avis différents.
 Une perle de qualité normalement entretenue ne "meure" pas naturellement.

Il y a d'ailleurs de nombreux exemples de belles perles très anciennes comme ce collier offert a la reine










d'angleterre en 1870.

Les perles de culture comme la Perle de Tahiti sont constituées de fines couches de nacre qui recouvrent un nucleus façonné dans la nacre d'un coquillage d'eau douce recolté dans le fleuve Mississipi, nous utilisons pour notre part le variété Fusconaia Ebena.


Comme pour tout les gemmes, il faut éviter les produits chimiques agressifs : acides, solvants des parfums et déodorisant, chlore des piscines, produits pour nettoyer les métaux ....la sueur de certaines personnes peut a la longue abîmer la perle.

Nous conseillons de nettoyer régulièrement les perles tout simplement avec un chiffon de coton humide puis de l'essuyer avec un chiffon sec

Si vous laissez vos perles dans un endroit très sec (chauffage central, air conditionné), il peut être bon de mettre un verre d'eau a coté en surveillant qu'il n'y a pas de moisissures qui se développent.

Dans un environnement très sec, les couches de nacres risquent de se désolidariser, dans un environnement trop humide, des moisissures peuvent se développer.

Nous ne voyons pas intérêt des bains dans l'eau salée ou des produits spéciaux de nettoyage.

On peut dormir avec une perle, c’est la chaîne du collier qui peut souffrir, il faut cependant éviter qu’une partie agressive du bijou frotte sur la perle.

Pour notre part, nous évitons simplement de toucher les perles sans les essuyer, les perles en stock depuis nos premières récoltes (2000) sont toujours aussi belles. 

Published by bernard Champon
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 00:45



Un événement est venu troubler la routine des récoltes et surgreffe; au moment de refermer une huitre ayant produit une perle  de surgeffe de qualité moyenne, le greffeur s'est rendu compte qu'elle portait une perle naturelle.
Nous en trouvons de temps en temps, mais c'est assez rare et en général, les perles ne font pas plus de quelques millimètres, celle ci est de taille conséquente au environ de 10 mm , il faudrait que je la sorte du congélateur pour la mesurer ! 
Ci joint les photos permettant de voir ou s'est formé la perle

perle naturelle ferme champon

Published by bernard Champon
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 05:09
Les keshis sont un produit de la perliculture, de formes irrégulière sans nucleus, ils s’apparentent aux perles naturelles, constitués uniquement de nacre,seul un examen approfondi aux rayons X permet de les différencier .

On distingue deux sortes de keshis, les keshis de 1ere greffe et les keshis de surgreffe.

Les Keshis de 1ere greffe :


Ce sont ceux qui s’apparentent le plus aux perles naturelles trouvée exceptionnellement dans le manteau de l’huître perlière, ils sont en général de petite taille et de forme arrondies , très rarement parfaitement sphériques, les couleurs sont variées.

Pour comprendre le processus de formation d’un keshis, il faut d’abord comprendre la greffe (cf article blog)

Pour résumer, la greffe est l’opération qui consiste a introduire dans la gonade de l’huitre, un morceau du manteau d’une huitre donneuse appellé le greffon et un nucleus.

Nous récoltons des keshis de première greffe dans les nacres greffées lorsque l’opération de greffe n’a pas réussie parce qu’il y a eu rejet du nucleus, si le greffon n’a pas été rejeté, ce qui arrive fréquemment, il va se développer sur lui-même au lieu de recouvrir le nucleus et former une petite perle de forme variable, en général, nous récoltons ce type de keshis a la récolte après 18 mois d’élevage dans les nacres qui ont rejeté le nucleus après le contrôle de la greffe (cf article blog).

Nous commercialisons les keshis sous formes de bijoux fantaisie quelque fois en association avec des perles ,nous les vendons aussi quelque fois a l’unité ou au poids en petits lots.

 

Les keshis de surgreffe

De forme irrégulière et en général plus gros que les keshis de 1ere greffe, les keshis de surgreffe sont obtenues dans les nacres qui ont déjà produit une perle, quand le greffeur n’a pas pu surgreffer  soit parce que la perle n’était pas assez belle ou parce que le sac perlier s’est déchirée a la récolte.

Si au lieu de les éliminer de l’élevage, on remet ces nacres sur les stations d’élevage, le sac perlier qui contenait la perle continue a fabriquer de la nacre et forme un keshis .

Published by bernard Champon
commenter cet article
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 03:52



Il fallait renouveler notre stock de nacres a élever pour la greffe et le lagon de Raiatea-Tahaa n'est pas propice a la récolte , parce que les larves issues de la ponte des huîtres mâles et femelles dans le lagon nagent pendant environ 1  mois  avant de se fixer sur un support .
L'eau du lagon de Raiatea-Tahaa est vite renouvelée par la houle qui submerge le récif et par les passes qui sont nombreuses, ces conditions sont excellentes pour l'élevage, parce que l'eau est toujours de bonne qualité, mais pour le collectage des naissains, ce n'est pas bon, parce que les larves sortent du lagon vers l'ocean avant de s'être fixées.
Il nous faut donc régulièrement nous rendre aux Tuamotus ou certains atolls peu ouverts et riches en huitres perlières sont propices au collectage.
Après être allés a Takaroa et Ahe, nous sommes allés cette fois a Apataki chez Alfred Lau spécialisé dans le collectage des jeunes nacres.


Il a d'abord fallu aller sur place en avion pour voir les nacres, leur conditionnement , se mettre d'accord sur le prix, et comme nous ne connaissions pas Alfred ,il était aussi nécessaire de faire connaissance et de s'assurer qu'il était digne de notre confiance, cette étape est nécessaire, nous l'avons appris a nos dépends, nous nous sommes fait avoir au début, nous avons payé des nacres qui ne sont jamais arrivées !
Avec Alfred et son équipe, pas de problème, le courant est vite passé et pendant les 4 jours qu'il a fallu passer en attendant le prochain avion, nous avons eu le temps de nouer des liens d'amitié.
Les nacres que nous avons choisies sont très colorées, mesurent de 4 a 6 cm et sont conditionnées en CTN, c'est a dire qu'elles sont percées au sommet, enfilées sur un fil de nylon et enroulées par 70 autour d''une corde.
Quand elles grandiront, il faudra les conditionner par 20 en chapelets classiques pour la greffe.
Une fois le marché conclu et de retour a Tahaa, il faut nous occuper du transport, il n'y a actuellement qu'un bateau apte a transporter les nacres dans de bonnes conditions, le Tahiti Nui de Claude Cassel.




Le problème c'est qu'il a été dernièrement victime d'un échouage sur le récif de Moorea, le temps pris par les travaux de renflouage et de réparation lui ont fait prendre du retard et il est surbooké, heureusement, il a pu disposer d'un créneau entre 2 clients déjà programmés et Aymeric a pu embarquer pour un voyage d'une semaine aller et retour et ramener les nacres a Tahaa, elles sont arrivées en bon état avec très peu de mortalité et il a fallu avec le renfort de nos voisins les mettre rapidement dans l'eau du lagon après les avoir mises dans des paniers en grillage plastique pour éviter que les prédateurs ne mangent ces jeunes nacres faciles a croquer.
Beaucoup de travail en peu de temps, mais tout s'est bien passé.

Nous pourrons commencer a greffer les plus grosses dans quelques mois, sans doute au début de l'année prochaine.
Published by bernard Champon
commenter cet article
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 00:19
Beaucoup d'animation a la ferme perlière cette semaine, une équipe de cinéastes Japonais est sur place pour tourner un filme destiné a la télévision Japonaise .
Ils en profitent aussi pour filmer les perles de notre récolte.



















L'actrice principale, Madame Dewi 3ème épouse de l'ex président d'indonésie Sukarno en profitera pour s'offrir un joli collier de perles de Tahiti;
 Si nous avons bien compris, il s'agit d'une comédie tournée un peu partout dans le monde.

essai photo perle













Madame Dewi est venue en Polynésie pour faire fortune en cherchant des perles naturelles, elle s'adresse a moi qui suis supposé être le chef de la perliculture dans le lagon .
Je lui donne l'autorisation de plonger dans le lagon et lui fourni un bateau et mon fils pour les plongées, nous sommes mis a contribution en temps que " figurants", les textes que nous disons n'ont pas d'importance, parce que tout sera traduit en japonais .
Pour nous, beaucoup de fou rires, mais aussi une certaine pression, parce qu'ils sont trés présents et nous devons malgré tout continuer le travail quotidien.



   Naturellement, l'actrice finira par découvrir la "plus belle perle du monde".
Published by bernard Champon
commenter cet article
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 04:25

Maeva notre fille de 17 ans prend sa première leçon de greffe, encore quelques années et elle sera opérationnelle.
perle de Tahiti

Published by bernard Champon
commenter cet article
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 23:18

Cette semaine, on récolte les perles greffées il y a 18 mois, pour cela, Yo et Aymeric sont a pied d'oeuvre.
Perles de tahiti
 il ne s'agit pas simplement d'ouvrir les nacres et de prendre les perles, en effet, si la perle est belle et si la nacre est en bonne forme, il est possible de remplacer la perle récoltée par un nuclueus de taille équivalente qui produira une deuxième perle de taille supérieure.
C'est ce qu'on appelle la surgreffe, elle est réalisable pour a peu prés la moitié des perles.





















Le bol se rempli !

Published by bernard Champon
commenter cet article

Présentation

  • : perles de tahiti la ferme perlière champon
  • : Le blog de notre ferme perlière,la vie au quotidien et des informations sur la culture des perles de Tahiti.
  • Contact

Recherche

Liens